Le début du mois d’octobre marquera le retour après une pause d’une année du triathlon extrême Canada man/woman de la série Xtri World Tour. Près de 150 participants principalement du Canada sont attendus le dimanche 3 octobre 2021. Le départ aura lieu à 6 h 30 à la station touristique Baie-des-Sables.  Ces athlètes traverseront 14 municipalités, à la nage, en vélo et à la course, pour terminer l’épreuve en soirée au sommet du mont Mégantic.

Présentée par la Ville de Lac-Mégantic, Lac-en-Fête et Endurance Aventure, cette épreuve d’endurance extrême traversera 12 municipalités de la MRC du Granit et deux municipalités de la MRC du Haut-St-François.  « Nous sommes très fiers d’accueillir cette année tous ces participants. Le contexte sanitaire fait en sorte que nous invitons les citoyens à encourager les athlètes tout au long du parcours en bordure de route. Aucun rassemblement ne sera organisé sur les sites de départ comme par les années passées. Nous invitons les citoyens à regarder l’horaire du passage des athlètes par municipalité pour les encourager et faire honneur à notre réputation d’être une communauté accueillante et chaleureuse, » explique Peter Manning, Président de l’organisme Lac-en-Fête.


Des ajustements nécessaires

En raison de différents facteurs dont les heures d’ensoleillement et les normes sanitaires en vigueur¸ les organisateurs ont su s’adapter afin d’offrir aux participants un événement à la hauteur du défi qu’ils attendent. Pour le dimanche, un départ plus tard, à 6 h AM plutôt qu’à 4h30, une présence importante d’athlètes québécois, canadiens et quelques athlètes internationaux tous pleinement vaccinés, un trajet à la nage plus court et concentré à la Baie-des-Sables en raison de la température.; des ajustements qui ne mettent pas en péril la valeur de l’événement. « Nous sommes très heureux de tenir l’événement dans le contexte actuel. Tous les bénévoles, fournisseurs et partenaires ont travaillé très fort et ont tous su s’adapter pour réussir ce tour de force de reporter et de tenir l’événement malgré la pandémie! », exprime M. Jean-Thomas Boily, cofondateur et propriétaire d’Endurance Aventure. Il est important d’ajouter que les organisateurs s’assureront de la sécurité des participants et feront des ajustements si nécessaires au moment opportun, par exemple en regard de la température du lac Mégantic.

Le triathlon SPRINT présenté par Tafisa se tiendra également à la station touristique Baie-des-Sables le 2 octobre dès 9 h. Plus de 200 athlètes prendront le départ. Comme pour le triathlon extrême, les spectateurs seront invités à encourager les athlètes sur le parcours de vélo et de course (piste cyclable, rue Baie-des-Sables, route 263 ou chemin Ernest Martin). Le départ se fera par vague. Les participants auront à parcourir 500 m à la nage, 6,2 km à la course et 20 km en vélo.

La Mairesse de Lac-Mégantic ajoute que les infrastructures sportives de la Ville, telles que la piscine du CSM, le nouveau corridor de nage en eaux libres de la station touristique Baie-des-Sables et les nombreux sentiers pédestres de la région permettent aux citoyens d’ici de s’entraîner pour de tels événements sportifs. « Plusieurs athlètes locaux prendront le départ, autant le samedi que le dimanche. Je suis fière de constater que malgré le report, ils seront au rendez-vous! De plus en plus de Méganticoises et Méganticois souhaitent relever ce défi. C’est le signe d’une communauté en santé ».

Pour plus de détails consultez le site www.caxtri.com/

 

LE TRIATHLON EXTRÊME Canadaman/woman

Quatrième édition de cette étape du Xtri World Tour en sol canadien, ici dans les régions de Mégantic, les athlètes vivront une expérience hors du commun. Le triathlon extrême est une version suprême du triathlon longue distance où les athlètes doivent franchir 226 kilomètres comme suit :   3,8 km à la nage, 180 km en vélo et 42,2 km (l’équivalent d’un marathon) à la course à pied. Les mêmes distances s’appliquent pour un triathlon extrême à la différence que les difficultés et les obstacles sont multipliés par 10.  Prenant place dans notre magnifique panorama de montagnes, le marathon se termine au sommet du mont Mégantic. Après avoir nagé 3,8 km, enfourché leur vélo sur 180 km, les triathlètes doivent supporter un marathon qui les amène ainsi en haute altitude. Leur objectif ultime : atteindre les étoiles avant minuit !