Les États généraux Réinventer la ville ont réuni près de 200 citoyens, le samedi 28 mars 2015 à Lac-Mégantic. Les 13 projets soumis au vote des participants ont reçu des appuis favorables majoritaires.

Après chaque présentation d’un projet, les gens étaient invités à discuter et poser leurs questions. Ensuite, à l’aide d’une manette de vote électronique individuelle, ils devaient répondre à cette question : sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le plus élevé) quel est votre niveau d’intérêt face à ce projet?

Le vote n’avait pas pour objectif de classer les projets par ordre de priorités, ou encore d’écarter certains projets. Il visait simplement à connaître la position des participants, sur une base personnelle, par rapport aux projets.

Mentionnons les projets qui suscitent le plus d’intérêt (plus de 75 % de votes favorables, soit de niveaux 4 et 5) :

— Technologies de pointe

— Bureau de projets

— Réseau de sentiers multifonctionnels

— Centre magnétique

— Espace jeunesse

— Marché public

« Les projets sont issus du travail sérieux réalisé par les sept groupes thématiques mis en place depuis quelques mois. La priorisation s’est faite dans ce cadre. Nous ne voulions pas, lors des États généraux, qu’une partie du travail soit écartée. Au contraire, nous croyons que tous les projets retenus méritent attention et suivi », explique Stéphane Lavallée, responsable de la démarche de participation citoyenne Réinventer la ville.

Les participants ont aussi pu se prononcer sur deux autres sujets dans le cadre de la rencontre : le projet Le Colibri (nouvelle capitainerie) et la suite de Réinventer la ville.

Le Colibri a obtenu un appui sans équivoque des participants, qui ont donné un avis favorable à plus de 80 %. Son architecture a été jugée tout aussi positivement.

Par ailleurs, les citoyens expriment une très forte volonté que la démarche de participation citoyenne se poursuive, avec un vote favorable dépassant encore les 80 %. Qui plus est, plus de 6 participants sur 10 ont manifesté le désir de joindre les équipes qui pourraient être formées éventuellement pour piloter chacun des projets.