Huit autres entrepreneurs de la région ont suivi une journée de formation à la certification environnementale LEED, le mardi 24 novembre à Lac-Mégantic. La formation a été donnée par Josée Lupien, associée fondatrice de la société Vertima.

Huit autres entrepreneurs de la région ont suivi une journée de formation à la certification environnementale LEED, le mardi 24 novembre à Lac-Mégantic. La formation a été donnée par Josée Lupien, associée fondatrice de la société Vertima.

Le projet de construire un centre-ville selon l’approche de développement durable continue de faire des adeptes. Huit autres entrepreneurs de la région ont suivi une journée de formation à la certification environnementale LEED, le mardi 24 novembre à Lac-Mégantic.

C’est la deuxième journée de formation LEED à Lac-Mégantic en quelques mois. Rappelons que la certification LEED atteste qu’un bâtiment a été construit selon des normes élevées qui touchent notamment la gestion du chantier et les performances du nouvel immeuble. Par l’entremise du Fonds Avenir Lac-Mégantic, la Ville de Lac-Mégantic a mis en place un programme de congé de taxes avantageux pour les promoteurs qui choisissent d’adhérer à la certification LEED (bâtiments commerciaux ou institutionnels) ou Novo-Climat (secteur résidentiel).

Organisée par le Bureau de reconstruction du centre-ville et offerte à coût modique, la formation a été donnée par Josée Lupien, associée fondatrice de la société Vertima.

Les objectifs de cette session visaient à faire mieux comprendre le fonctionnement de la certification LEED. Plusieurs questions ont été abordées, telles :

  • quels sont les bénéfices financiers par rapport au surcoût de construction?
  • quels arguments à mettre en avant pour les clients?
  • comment répondre adéquatement aux appels d’offres de chantier LEED?
  • comment identifier les sous-traitants, fournisseurs certifiés dans la région?
  • quelles sont les obligations administratives et quels sont les partenaires pour se faire accompagner?

Mme Lupien, qui avait déjà donné la même formation à Lac-Mégantic il y a environ six mois, a noté un changement positif quant à l’intérêt que suscite la certification LEED auprès des entrepreneurs de la région. La motivation des participants était bien présente, même si certaines inquiétudes demeurent concernant l’application de la certification et la perception d’une certaine lourdeur administrative qui s’y rattache.

Quoi qu’il en soit, les participants sont repartis avec une meilleure compréhension de la certification LEED. Pour Marie Pascale Bellanger, de Construction R Bellanger, « il sera plus facile dorénavant de démarrer un projet LEED et de s’entourer des bonnes personnes afin d’en assurer le succès ».