Pour voir la présentation PPT

Voir la vidéo 

Accompagnée de l’ensemble du Conseil municipal et de son équipe, la Mairesse de Lac-Mégantic a présenté le budget 2021 et annoncé d’emblée un gel des taxes foncières pour tous. « Lac-Mégantic s’en tire bien globalement sur le plan financier cette année, et ce, malgré la pandémie. Les finances de la Ville vont bien, et dans ce contexte, nous pouvons offrir une bouffée d’air aux citoyens, commerçants et industriels qui ont connu une année plus difficile ».

Les efforts constants de son administration au cours des derniers mois, jumelés aux recettes records générées par la station touristique Baie-des-Sables cet été, soit 132 975$ de plus que l’an passé, sont parmi les éléments qui ont permis le statu quo. La mairesse ne cache pas par ailleurs que le soutien financier du gouvernement du Québec, venu en support aux municipalités relativement aux pertes dues à la COVID-19, fut d’une aide inestimable. Lac-Mégantic a reçu une somme de 243 000 $ en 2020, une somme juste qui a permis de compenser pour les nombreuses dépenses supplémentaires qui ont été générées, tout autant que les pertes de revenus significatifs dans certains secteurs. Une somme de 111 000 $ est également attendue en 2021 et permettra d’équilibrer le budget. « Dans ce contexte, ne pas augmenter le fardeau fiscal des contribuables en cette période d’incertitude est une décision responsable. De plus, globalement, cela n’aura pas d’impact négatif à long terme, » explique la mairesse, Mme Julie Morin.

« C’est un budget équilibré de 19 905 400 $, soit une augmentation de 9,6 % comparativement à celui de l’année 2020.  L’augmentation du budget est due principalement à des éléments non récurrents, tels que l’intégration du Bureau de coordination économique au budget courant, une augmentation des revenus de taxes et l’aide financière accordée par le gouvernement. En retirant ces éléments ponctuels, l’augmentation serait de 2,6 % par rapport à l’année précédente, » estime la Mairesse, Julie Morin.

Quand la saine gestion et l’ambition vont de pair

En 2021, le Conseil poursuit ses efforts avec une baisse pour une 5e année consécutive ramenant l’endettement net à long terme en deçà de la situation de 2010, soit avant la construction du Centre sportif Mégantic. « Cette marge de manœuvre nous permet d’être plus agiles en cours d’année pour pouvoir saisir les opportunités ou nous ajuster aux imprévus », avoue la Mairesse. En ce sens, la Ville compte bien respecter sa politique de gestion de la dette en limitant les emprunts pour investissements au maximum à 2 M$ de dollars pour l’immobilisation en 2021. Le Plan triennal d’immobilisation indique des investissements qui seront réalisés pour la nouvelle caserne incendie, le prolongement de rues pour y développer deux quartiers résidentiels, des investissements de 300 000 $ annuellement sur un tout nouveau plan de resurfaçage des rues, 300 000 $ dès 2021 pour la lutte contre l’érosion et la sédimentation aux abords du lac Mégantic, de même que 150 000 $ pour l’aménagement de nouveaux terrains dans le parc industriel. Enfin, la Ville prévoit la construction de la phase II de l’allée piétonnière dès le printemps prochain, afin de poursuivre la reconstruction et la dynamisation de son centre-ville.

« Nous sommes fiers de ce budget qui nous permet à la fois le maintien du niveau de service attendu par nos citoyens, tout en prenant en compte le contexte financier difficile des contribuables en cette année de pandémie. De plus, la Ville se donne l’agilité nécessaire pour agir et saisir les opportunités, tout en investissant dans les actions et projets qui trouvent écho dans la planification stratégique 2020-2025 de la Ville de Lac-Mégantic », indique la mairesse.

Les prévisions budgétaires ont été présentées lors de la séance du conseil municipal, qui s’est tenue sans public, considérant le contexte pandémique. La présentation a été faite en direct sur la page Facebook de la Ville et sera disponible dès le lendemain sur le site Internet de la Ville. Une infolettre « Spécial budget » sera envoyée au plus tard à la fin janvier à tous les abonnés.

 

Un bilan 2020 positif

Le Conseil municipal a profité de l’occasion pour faire un bilan de l’année 2020, bilan qu’il juge très positif. En plus de la gestion de la pandémie qui a demandé beaucoup d’énergie et d’adaptation, l’année 2020 aura tout de même permis la réalisation de nombreux projets sur le territoire de la ville. Au cours de l’année, les élus ont adopté la planification 2020-2025 et plusieurs plans d’action associés dont la stratégie de développement et de synergie industrielle et le plan pour la protection du lac Mégantic; ils ont signé la nouvelle convention collective avec les syndiqués, réalisé la construction de l’Espace mémoire, réhabilité le terrain de la nouvelle caserne incendie, fait la réfection du rang 10 et de la rue Champlain, finalisé les études et poursuivi le projet de la voie de contournement, créé la CITÉ (Commission de l’innovation et de la transition écologique), contribué à déployer le premier microréseau électrique au centre-ville, débuté le chantier de l’Espace jeunesse. Aussi, de nombreux projets privés ont vu le jour qui, en plus de générer des retombées sociales et économiques importantes, auront un impact positif sur les revenus de taxes de la municipalité dès 2021 : la clinique d’optométrie, le projet hôtelier, la nouvelle usine Tafisa, l’agrandissement de Bois Lambert et celui de la Fromagerie La Chaudière, etc.

En terminant, la Ville confirme avoir terminé le 23 novembre dernier ces négociations avec le gouvernement du Québec relativement aux sommes dues suite à la tragédie ferroviaire. Une somme supplémentaire de 2 241 149 $ a été octroyée à la Ville suite à ses négociations. De plus, le 14 décembre, la Ville apprenait qu’un montant de 1 174 879 $ allait lui être acheminé suite aux surplus générés par la firme Richter dans le cadre du recours collectif. Considérant l’information récente relativement à ces deux éléments, la Ville n’a touché à aucune de ses sommes pour équilibrer son budget 2021, et compte présenter un bilan détaillé de ses différents fonds dans les meilleurs délais. La Mairesse assure qu’une gestion responsable et diligente de ces sommes sera appliquée afin de maximiser les retombées positives pour la population.