COMMUNIQUÉ DE PRESSE

(The English version follows)

Les membres de l’ACFEM ratifient une entente intermunicipale

Lac-Mégantic, le 6 juillet 2020. Une entente survenue entre les organisations municipales de l’Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie (ACFEM) permettra, entre autres, d’adresser des demandes officielles aux paliers de gouvernements provincial et fédéral, mais également auprès de tous autres instances officielles, partenaires et organismes. De plus, l’ACFEM annonce qu’elle désire procéder à une étude de faisabilité pour accentuer la sécurité des infrastructures du corridor ferroviaire Estrie Montérégie.

Les villes de Lac-Mégantic, de Sherbrooke, Magog, Farnham, Bromont ainsi que la Municipalité régionale de Comté de Brome-Missisquoi, tous membres de l’Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie (ACFEM), ont, à l’invitation de la mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin, décidé d’annoncer la ratification de cet accord.

« Cette entente intermunicipale est une nouvelle étape dans la réalisation des grands objectifs de l’ACFEM. Elle met de l’avant la volonté des organisations municipales membres d’allier leurs forces et faire front commun vers l’atteinte des objectifs tangibles soit la sécurité des infrastructures et des activités ferroviaires, d’accroître le développement économique des entreprises régionales et l’instauration d’un service de trains de passagers. Nous travaillons sans relâche depuis 2017 à réaliser ces objectifs. Nous ne sommes pas demeurés les bras croisés, nous avons bien pris connaissance des enjeux et nous sommes depuis un an, en mode action et nous proposons des solutions concrètes. Bien que la création de cette entente soit une nouvelle étape de franchie, beaucoup de travail reste à accomplir pour atteindre notre but commun », a expliqué Louis Villeneuve, maire de Bromont et président de l’ACFEM entouré des autres membres de l’Alliance : Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic, Steve Lussier, maire de Sherbrooke, Vicki May Hamm, mairesse de Magog, Patrick Melchior, maire de Farnham, préfet de la MRC de Brome-Missisquoi et vice-président de l’ACFEM ainsi que Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC Brome-Missisquoi.

L’accord est survenu pour officialiser le partenariat et la solidarité qui subsiste entre les organisations membres. Depuis sa création l’ACFEM a fait des représentations auprès du propriétaire (ancien et nouveau) du chemin de fer et a poursuivi des pourparlers; elle a aussi discuté activement avec les 2 niveaux de gouvernements supérieurs; elle a déposé un mémoire lors du Sommet Ferroviaire du Québec (Drummondville, décembre 2019). Un sous-comité ACFEM sur la sécurité ferroviaire a aussi été créé.

Pour poursuivre le travail entamé, il lui faut une structure officielle. En effet, l’ACFEM veut maintenant procéder à une étude de faisabilité exhaustive visant à rendre le corridor ferroviaire Estrie Montérégie hautement sécuritaire et ainsi assurer la qualité de vie des populations concernées.

Grâce à l’entente intermunicipale, l’ACFEM peut solliciter l’appui financier et technique du ministère des Transports du Québec et confier la responsabilité de l’étude à la ville de Sherbrooke. Les hauts dirigeants du Canadien Pacifique ont également mentionné leur volonté de mettre à contribution leurs experts pour la réalisation de l’étude. Quant à la gestion des opérations reliées à l’entente, c’est la MRC Brome-Missisquoi qui est mandatée pour en assurer le suivi.

Pour la Mairesse de Lac-Mégantic Julie Morin, il était important pour elle de lancer un message clair en ce 6 juillet. «La tragédie de Lac-Mégantic n’est pas arrivée en vain. Les municipalités traversées par des voies ferrées ont pris conscience de la proximité des réseaux ferroviaires avec leur communauté et souhaitent améliorer la cohabitation et la sécurité de tous. Le train amène des opportunités économiques et environnementales intéressantes, mais nous voulons nous assurer que le développement du réseau ne se fasse jamais au détriment de la sécurité des citoyens. Aujourd’hui, nous nous mobilisons avec la volonté ultime que le réseau ferroviaire Estrie/Montérégie devienne un corridor moderne et modèle, où un réel partenariat s’opère entre les municipalités, la compagnie ferroviaire et les deux paliers de gouvernement.

Monsieur Villeneuve a conclu en ces termes : « Le projet de l’ACFEM est un modèle unique de collaboration tant au Québec qu’au Canada ; en ce sens qu’il regroupe plusieurs villes, municipalités, MRC, entreprises privées et organismes des régions administratives de l’Estrie et de la Montérégie dans le développement d’un vaste chantier qui, lors de sa concrétisation, bénéficiera aux secteurs publics et privés ainsi qu’à la population en générale, et ce, pour les générations futures ».

Source:  Donald O’Hara, coordonnateur ACFEM
Cellulaire: 514 207-9986
Courriel:  donald.ohara@acfem.ca

———————————————————————————–


ACFEM members ratify an intermunicipal agreement

Lac-Mégantic, July 6, 2020. An agreement reached between the municipal organizations of the Alliance of the Estrie-Montérégie rail corridor (ACFEM) will, among other things, make it possible to address formal requests to the levels of provincial and federal governments, but also with all other official bodies, partners and organizations. In addition, ACFEM announces that it wishes to conduct a feasibility study to enhance the safety of the infrastructure of the Estrie-Montérégie rail corridor.

The cities of Lac-Mégantic, Sherbrooke, Magog, Farnham, Bromont and the Regional Municipality of the County of Brome-Missisquoi, all members of the Alliance of the Estrie-Montérégie rail corridor (ACFEM), have, at the invitation of the mayor of Lac-Mégantic Julie Morin, decided to announce the ratification of this agreement.

« This intermunicipal agreement is a new step in achieving the main objectives of ACFEM. It highlights the desire of municipal member organizations to join forces and come together to achieve tangible objectives, namely the safety of infrastructure and railway activities, to increase the economic development of regional businesses and the establishment of a passenger train service. We have worked tirelessly since 2017 to achieve these goals. We did not sit idly by, we understand the challenges and we have been in action mode for a year now and we are proposing concrete solutions. Although the creation of this agreement is a new step, a lot of work remains to be done to achieve our common goal, « said Louis Villeneuve, mayor of Bromont and president of ACFEM surrounded by the other members of the Alliance: Julie Morin, Mayor of Lac-Mégantic, Steve Lussier, Mayor of Sherbrooke, Vicki May Hamm, Mayor of Magog, Patrick Melchior, Mayor of Farnham, Prefect of the MRC of Brome-Missisquoi and Vice-President of ACFEM as well as Francis Dorion, Deputy Director General of the Brome-Missisquoi MRC.

The agreement was reached to formalize the partnership and solidarity that exists between the member organizations. Since its creation, ACFEM has made representations to the owner (old and new) of the railway and has continued talks; she also actively discussed with the 2 upper levels of government; it submitted a brief at the Quebec Rail Summit (Drummondville, December 2019). An ACFEM sub-committee on rail safety has also been created.

To continue the work it has started, it needs an official structure. ACFEM now wants to carry out an exhaustive feasibility study aimed at making the Estrie Montérégie rail corridor highly secure and thus ensuring the quality of life of the populations concerned.

Thanks to this intermunicipal agreement, ACFEM can request financial and technical support from the Quebec Department of Transport while entrusting the responsibility for the study to the city of Sherbrooke. Senior executives of the Canadian Pacific Railway Company also mentioned their willingness to use their experts to carry out the study. As for the management of operations related to the agreement, the MRC Brome-Missisquoi is mandated to monitor it.

For the Mayor of Lac-Mégantic Julie Morin, it was important for her to send a clear message on July 6. « The Lac-Mégantic tragedy did not happen in vain. The municipalities crossed by railways have become aware of the proximity of the rail networks to their community and wish to improve cohabitation and safety for all. The train brings interesting economic and environmental opportunities, but we want to make sure that the development of the network is never done at the expense of citizens’ security. Today, we are mobilizing with the ultimate desire that the Estrie-Montérégie rail network becomes a modern and model corridor, where a real partnership takes place between the municipalities, the railway company and the two levels of government.

Mr. Villeneuve concluded in these terms: “The ACFEM project is a unique model of collaboration both in Quebec and in Canada; in that it brings together several cities, municipalities, RCMs, private companies and organizations from the administrative regions of Estrie and Montérégie in the development of a vast project which, when it materializes, will benefit the public and private sectors as well as to the population in general, for future generations.  »

Source:  Donald O’Hara, ACFEM Coordinator
Cell: 514 207-9986
Email:  donald.ohara@acfem.ca