Tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic

Dans le cadre de sa récente Enquête de santé populationnelle estrienne (ESPE), la Direction de santé publique (DSP) de l’Estrie a interrogé plus de 800 personnes de la municipalité régionale de comté (MRC) du Granit, avec des questions qui portaient entre autres sur la tragédie ferroviaire de 2013, de même que sur les habitudes de vie, l’état de santé mentale, et d’autres aspects de nature sociale qui influencent la santé. Voici quelques faits saillants qui donnent un aperçu des impacts de la tragédie:

  • 64 % ont subi des pertes humaines (avoir craint pour sa vie ou celle d’un proche, avoir perdu un proche, avoir subi des blessures);
  • 23 % ont subi des pertes matérielles (avoir été relocalisé, avoir perdu son emploi, avoir subi des dommages à son domicile);
  • 54 % disent avoir une perception négative (percevoir l’évènement comme stressant, pouvant nuire plus tard, ayant empêché de faire quelque chose d’important ou ayant fait perdre quelque chose d’important);
  • 17 % ont vécu une exposition intense (c’est-à-dire: avoir été exposé à chacun des trois éléments précédents).

Lire le communiqué