Onze ans après la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, la communauté prendra un temps d’arrêt en toute simplicité afin de rendre hommage aux disparus et saluer tout le chemin parcouru.

Comme par les années passées, la Ville mettra ses drapeaux en berne et a demandé à ce qu’aucun train ne passe dans la ville cette journée-là, par respect pour les victimes et les citoyens qui ont vécu ses tragiques événements.

Le matin du 6 juillet, les membres du conseil municipal iront dès 8h30 déposer une gerbe de fleurs sur l’espace mémoire où une minute de silence sera tenue en mémoire des 47 victimes et de leur famille. Ils inscriront sur un galet un mot ou une pensée qu’ils souhaitent inspirer à la communauté pour la prochaine année. Les citoyens sont invités à se joindre à eux.

« À jamais nous nous souviendrons. Bien qu’une page se soit tournée l’an dernier, après 10 ans, nous jugeons qu’il demeure important de prendre un moment, selon notre besoin, pour penser à ces événements marquants, au chemin parcouru, autant individuellement que collectivement. Se souvenir, mais continuer d’avancer, un équilibre parfois fragile, mais qu’il nous est aujourd’hui nécessaire d’atteindre, » explique la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin.

Cérémonie et envolée de cloches

À l’initiative de l’église Sainte-Agnès, à midi, comme chaque année le 6 juillet, les cloches de l’église Sainte-Agnès résonneront, en hommage aux victimes. À 16 h, lors de la cérémonie religieuse, des prières particulières seront partagées.

Le lilas japonais, un nouvel emblème riche de sens

Sous la proposition de certains citoyens faite à la suite des commémorations des dix ans de la tragédie, les élus ont récemment décidé de nommer le lilas japonais comme étant l’arbre emblématique de la ville, faisant un lien fort avec le 6 juillet.              « Déjà près de 200 arbres de cette espèce embellissent notre territoire. On le retrouve partout. Et sa fleuraison se produit dans la première semaine de juillet. Nous trouvons cette distinction significative, celui de l’émergence de ces fleurs blanches, symbole de pureté et de sérénité, quelques jours avant le 6 juillet. Ainsi, partout sur le territoire, du centre-ville aux quartiers résidentiels, cet arbre insuffle la vie, l’espoir et la beauté au moment où les souvenirs plus douloureux peuvent ressurgir. Cet arbre, résistant, voire résilient, embellit la vie depuis plusieurs années et sera valorisé encore davantage dans le futur, pour permettre à tous d’en apprécier ses qualités, » ajoute en terminant la mairesse.