La Ville de Lac-Mégantic a présenté un budget équilibré de 18 197 100 $. L’augmentation de 4,8 % des revenus est en partie redevable à la  vente exceptionnelle de terrains dans le parc industriel ainsi qu’à certains revenus ponctuels mais qui ne seront pas récurrents.  « Ce dont ce que je suis le plus fière est que nous avons réussi un véritable tour de force en diminuant l’endettement total net à long terme de 1,7 M$ cette année encore, totalisant 4,9 M$ depuis les quatre dernières années (excluant l’impact du 6 juillet)», a déclaré d’entrée de jeu la mairesse de Lac-Mégantic, Mme Julie Morin.

Les élus et l’administration municipale ont dû faire face,  encore cette année,  à des défis importants en lien avec l’optimisation des ressources afin de limiter la hausse du compte de taxes le plus possible. Malgré l’augmentation des dépenses engendrées, entres autres, relativement aux dépenses incompressibles,  à la baisse des transferts gouvernementaux et à la hausse de la masse salariale, la Ville a réussi à dégager un surplus à réaffecter de 247 510 $. La politique de la gestion de la dette sera appliquée sur ce montant, entre autres pour réduire l’endettement.

Aussi, les élus municipaux ont  su trouver des solutions qui s’avèrent responsables en regard de l’avenir. Ils ont dû faire preuve de créativité pour l’atteinte des objectifs à plus long terme. « Après trois années consécutives de baisse de revenus de taxes,  il devenait inévitable de réajuster le tir afin de se donner les moyens de continuer d’offrir aux citoyens une ville à la hauteur de leurs aspirations,  minimalement de maintenir le niveau de services auquel ils s’attendent », a expliqué la mairesse.

«Bien que le nouveau rôle triennal d’évaluation génère un revenu supplémentaire de
420 800 $, cela n’était pas suffisant pour palier aux obligations et responsabilités supplémentaires qui incombent maintenant à la municipalité. Les citoyens subiront une légère hausse des taux de taxation en dessous de l’IPC, soit une hausse de 1 %.  Les commerces seront quant à eux épargnés,  car le conseil leur consent un gel de taxes, en plus d’annoncer qu’une politique interne d’achat local sera instaurée dès janvier.  Aussi, les élus ont ajusté la  tarification des services d’eau potable/eau usée pour s’approcher des coûts de revient (31 $ par foyer)», a ajouté Mme Morin.

Elle affirme que de leur côté,  les élus et l’équipe vont continuer à faire les efforts nécessaires pour trouver des solutions aux immenses défis qui se présenteront au cours des prochaines années.  Déjà, le conseil municipal a mobilisé l’équipe et les organismes afin de travailler davantage en concertation. Cette année, des projets intéressants d’infrastructures et développement ont vu le jour, telle l’annonce du nouveau CHSLD, l’agrandissement de la résidence Harmonie, l’arrivée du nouveau St-Hubert/Harvey’s, la construction au centre-ville du Concerto et de nouveau multi logements L’Oasis sur le parc, etc. Quelques terrains, entre autres dans le parc industriel, ont été vendus et ainsi apportent de nouveaux revenus à la Ville en plus de générer des activités sociales et économiques.

« Nous avons la responsabilité de faire des choix responsables en regard des générations futures autant sur le plan budgétaire que sur le plan de la vision. Nous continuerons à faire de notre milieu une ville intelligente, exemplaire, un modèle en matière de transition énergétique. Le microréseau électrique, les projets touristiques, l’achat local, tous ces créneaux seront déployés pour soutenir le développement de la ville afin de la rendre attractive pour les nouveaux résidants, les entreprises et les commerces », a ajouté Mme Morin.

Les projets 2019

Pour 2019, les grands projets priorisés seront la construction de l’espace de mémoire au centre-ville, l’installation de l’enseigne numérique permanente, la réhabilitation de l’ancienne scierie et la réfection de certaines rues jugées prioritaires telles que la rue Champlain et le Rang X. Pour plusieurs de ces projets, la Ville profitera pleinement des programmes gouvernementaux d’aides financière destinée aux infrastructures et pour la relance de Lac-Mégantic.

D’autres projets se poursuivront tels que la lutte contre le myriophylle à épis, la mise à niveau de l’hôtel de ville, l’installation du microréseau électrique au centre-ville ainsi que la réfection du barrage du lac aux Araignées.

Sur le plan des ressources humaines, 2019 se fera sous le signe du renouvellement de la convention collective, en plus de la restructuration de certains services afin d’en optimiser les opérations. La démarche de planification stratégique où tous les citoyens seront  invités à participer est aussi incontournable. « Pour nous, les défis de la ville sont l’affaire de tous, » a ajouté en terminant la mairesse.

La présentation budgétaire

Le communiqué