La construction d’un quartier durable implique une modification des méthodes habituelles de construction et de nos habitudes de vie. Afin de construire un centre-ville à échelle humaine et favoriser les rencontres sociales, le centre-ville historique tel que nous l’avons connu connaîtra quelques modifications.  
La réduction de la largeur des rues engendrera un ralentissement naturel de la circulation automobile, alors que l’augmentation de la présence de trottoirs et de pistes cyclables favorisera la pratique des transports actifs de façon sécuritaire. Les déplacements seront ainsi globalement plus harmonieux grâce à la cohabitation organisée de tous les types de transport.
La démarche Réinventer la ville a permis de cerner le besoin des citoyens de recréer un centre-ville animé. Ainsi, les normes d’urbanisme ont été révisées en ce sens. Plus concrètement, les stationnements seront majoritairement à l’arrière des commerces et les bâtiments seront près des trottoirs, donc de la population. Cela rend l’espace public plus agréable et accessible pour les déplacements à pied et favorise les échanges et rencontres informelles.
La Ville vise ainsi à faire du centre-ville un milieu de vie animé et à échelle humaine dans un cadre vert et durable.
Marie-Christine Picard
Agente en environnement et développement durable, Ville de Lac-Mégantic