Du 13 au 18 octobre, la Ville de Lac-Mégantic a participé à une mission économique en France afin de faire rayonner le projet de microréseau électrique. Cette mission organisée par Capénergie en France, regroupait plusieurs joueurs importants du domaine de la transition énergétique. Les représentants du Bureau de reconstruction étaient accompagnés de son partenaire Nergica.

L’objectif de cette mission était d’échanger avec différents acteurs qui souhaitent faire évoluer les modèles de consommation d’énergie. En plus de présenter le projet de microréseau électrique lors de la conférence Innovative City,  les représentants de la Ville ont pu aller à la rencontre d’acteurs majeurs en France tel qu’Enedis, l’équivalent d’Hydro-Québec Distribution, la Métropole de Nice, The Camp, lieu de créativité et d’incubation ou encore des entreprises en démarrage.

«La Ville travaille à devenir un leader de la transition énergétique. Ainsi, lors de nos participations à ce type de mission,  nous cherchons à nous ouvrir à  des expériences et à des compétences déjà éprouvées pour regrouper, autour du projet de Lac-Mégantic, les meilleurs joueurs. C’est ainsi que nous pouvons faire évoluer le modèle énergétique québécois. C’est avec cet objectif qu’une collaboration a vu le jour entre la Ville de Lac-Mégantic, Nergica en Gaspésie et Capénergie en France, » a expliqué la mairesse de Lac-Mégantic, Mme Julie Morin.

Fabienne Joly, chargée de développement en transition énergétique, explique que cette mission laisse entrevoir des projets de recherche collaboratifs, des entreprises pouvant développer leur technologie au Québec sans oublier un partage d’expérience déjà riche sur la mobilisation des acteurs tant industriels, qu’institutionnels et les citoyens. Des thèmes qui font du sens dans tout ce que l’on souhaite développer, ici, à Lac-Mégantic. Une mission de l’équipe française est à prévoir à Lac-Mégantic en 2020.

Cette mission a été soutenue financièrement par le fonds de coopération France-Québec, par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française, dans le cadre de la Commission permanente de coopération franco-québécoise.