La Ville de Lac-Mégantic est heureuse d’annoncer qu’elle a mené à bien une première politique des conditions de travail avec ses pompiers. Les représentants des pompiers de Lac-Mégantic et la mairesse, Mme Julie Morin ont procédé à la signature officielle le 30 septembre dernier.

Cette politique vise à promouvoir l’harmonie dans les relations entre la Ville de Lac-Mégantic et ses pompiers, assurer un meilleur rendement au travail et surtout établir des conditions de travail qui rendent justice à tous. « Les exigences pour devenir pompier sont importantes et des conditions de travail claires et bonifiées devenaient nécessaires pour préparer la relève. Par cette politique, le Conseil municipal souhaitait également marquer l’appréciation qu’il a envers les membres du Service de sécurité incendie. Être pompier est une passion qui vient avec de grandes responsabilités, celles de protéger les citoyens et leurs biens. Il était grand temps que l’on se dote d’un outil de gestion simple et efficace qui assure l’équité pour l’ensemble des ressources, » a expliqué la mairesse, Mme Julie Morin.

« La politique a permis entre autres un ajustement des salaires qui n’avaient pas connu d’augmentation depuis 2016 et de simplifier la gestion. Elle modernise nos relations de travail et dote le service d’un véritable document de référence, » a ajouté Jean Girard, un des représentant des pompiers.

Plus spécifiquement, les salaires ont été ajustés en regard de la réalité en favorisant le temps de formation et de pratique. Les conditions de travail ont été améliorées afin de refléter la réalité de 2021. Les augmentations consenties sont à l’image des autres employés municipaux. Cette politique reconnaît également des avantages lors d’intervention que ce soit un repas après plusieurs heures consécutives et une rémunération minimale de trois heures lors d’un appel.

« Cette politique s’inscrit dans les efforts de la ville de développer ses services tout en maintenant une saine gestion municipale, de même qu’à reconnaître la qualité du travail de ses employés, dont les pompiers œuvrant dans le Service sécurité incendie, » termine Mme Morin.