Le jeudi 12 avril dernier se tenait un important comité stratégique dans le cadre du projet de voie de contournement ferroviaire à Lac-Mégantic. La firme Aecom a présenté le rapport sur l’analyse des variantes demandées par les municipalités de Frontenac, Lac-Mégantic et Nantes. Ces variantes visaient à diminuer les impacts négatifs sur l’ensemble des communautés. Les maires des trois municipalités, la préfet de la MRC du Granit et les directions générales ont assisté à la présentation. Sur place étaient aussi présents des représentants du ministère des Transports, de la mobilité durable et de l’Électrification des Transports, du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du Territoire, de Transport Canada et de Développement Économique Canada.

Les discussions qui ont suivi ont permis aux municipalités d’émettre leurs commentaires avant que les fonctionnaires des ministères délégués ne fassent leurs recommandations finales aux autorités supérieures. Comme le choix final du tracé revient aux gouvernements qui financeront le projet, Julie Morin, Gaby Gendron et Jacques Breton ont ensuite tenu à adresser une lettre aux premiers ministres du Canada et du Québec, ainsi qu’aux deux ministres des Transports. « Bien qu’il y ait nécessité d’agir quant à la construction d’une voie de contournement ferroviaire, nous souhaitons que les impacts négatifs de la relocalisation soient les plus réduits possible, » ont exprimé les maires dans la lettre.

Chaque municipalité a relevé certains enjeux en fonction des différents tracés possibles, auxquelles ils demandent aux gouvernements de porter une attention particulière. La sécurité entourant les passages à niveau, le développement futur du parc industriel, l’importance des terres agricoles et forestières sur notre territoire, la protection du lac Orignal, la proximité de certains développements résidentiels et l’accessibilité des premiers répondants ont entre autres été soulevées. Les élus demandent à être impliqués à chaque étape du processus, pour réduire les impacts le plus possible.

La lettre envoyée aux premiers ministres réitère que la tragédie de Lac-Mégantic a eu un impact majeur sur l’ensemble de la population de la MRC du Granit. Compte tenu de la proximité des municipalités voisines, autant les citoyens de Frontenac, Nantes que Lac-Mégantic ont vécu un drame sans précédent le 6 juillet 2013. « Qu’on réside à Frontenac, Lac-Mégantic ou Nantes, tous ont été touchés de près ». Pour les élus, les gouvernements devront considérer ces impacts collatéraux importants qu’aura la relocalisation de la voie ferrée à proximité de certaines résidences ou de terres. « Puisque l’objectif est de sortir le train d’un centre-ville détruit pour aider au rétablissement, à la relance et au développement économique d’une région entière, il est impératif que les gouvernements traitent ce projet majeur comme un projet exceptionnel, avec un souci particulier des personnes qui seront inévitablement impactées ». Réitérant l’importance de voir se concrétiser ce projet rapidement, les élus estiment tout de même qu’en plus des impacts environnementaux et des coûts de réalisation, le facteur humain devra rapidement être pris en considération. Ainsi, les trois maires demandent à pouvoir compter sur un soutien des gouvernements pour supporter les citoyens qui seront de près ou de loin impactés par le tracé qui sera privilégié, considérant la situation particulière et sensible qui est inhérente à ce projet majeur.

Quant au rapport 1B et au rapport sur les variantes, ils n’ont pas encore été rendus publics par les municipalités. « Tant que nous ne connaîtrons pas le tracé privilégié, nous ne voulons pas insécuriser nos concitoyens avec plusieurs tracés possibles. » Au moment opportun, chaque municipalité entrera en contact directement avec les citoyens impactés, afin que le tout se fasse le plus possible dans le respect, » a expliqué Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic.

Mme Morin ajoute que tel qu’annoncé par le gouvernement fédéral dans les dernières semaines, l’annonce de la construction de la voie de contournement ferroviaire devrait se faire rapidement, assurément avant le début de l’été.